L’Arbre Blanc : une folie architecturale

L'Arbre Blanc : une folie architecturale

L’an dernier, la ville de Montpellier initiait un grand concours d’architecture visant à prolonger la tradition des Folies Montpelliéraines (grandes demeures bourgeoises du XVIIIe siècles) tout en célébrant l’architecture innovante. 12 nouvelles « Folies » sont donc prévues pour ce siècle. Lauréat du concours de la deuxième « Folie » architecturale, l’Arbre Blanc, tour végétale de 17 étages, célèbre la rencontre entre le climat méditerranéen et la culture japonaise.

Une collaboration franco-japonaise          

L’Arbre Blanc sort tout droit de l’imagination du  japonais Sou Fujimoto, 43 ans, déjà lauréat de nombreux prix internationaux. Associé aux cabinets français Nicolas Laisné Associés et Oxo Architectes (Manal Rachdi), Sou Fujimoto propose un projet ambitieux situé dans le quartier Richter aux abords du Lez : une tour de 10 000 m² abritant 120 logements, une galerie d’art et un bar panoramique au dernier étage.

Une fusion avec la nature

L’Arbre Blanc célèbre la rupture entre l’intérieur et l’extérieur. Les terrasses se prolongent sur les séjours, s’inspirant d’une qualité de vie montpelliéraine tournée vers le dehors. Sa forme toute en courbes s’élève de sorte à faire profiter à tous de la vue panoramique sur la mer, la ville et le Pic Saint-Loup. Si les grandes ouvertures peuvent signifier manque d’intimité pour l’usager, c’est par l’installation des meubles que les limites s’imposeront d’elles-mêmes. Le futur habitant de l’Arbre Blanc se verra donc proposer un  espace flexible et modulable parmi plusieurs possibilités d’aménagement.

Un projet ambitieux

Immeuble d’habitation, bâtiment public, objet d’art, folie architecturale, l’Arbre Blanc est un peu de tout ça. Le bas et le sommet de la tour seront ouverts au public pour que tout le monde puisse profiter de cet exploit architectural, et qu’il devienne un élément phare du paysage de Montpellier. Soutenu financièrement par les promoteurs Proméo et Evolis, le projet devrait se terminer fin 2017, pour un investissement global de près de 50 millions d’euros.

Vous souhaitez investir dans l’immobilier? N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour vous guider dans toutes vos démarches.

Laissez un commentaire