Le monte-escalier, l’excellent compromis de la fatigue, de la vieillesse et du handicap.

Le monte-escalier, l’excellent compromis de la fatigue, de la vieillesse et du handicap.

Quand votre habitation dispose de chambres à l’étage et donc d’un escalier pour y accéder, il arrive souvent qu’au fil de la vie ces escaliers deviennent un véritable calvaire à monter, où encore, deviennent impossibles selon les circonstances de la vie.
Avec la vieillesse, la fatigue, avec parfois un handicap survenu, les escaliers deviennent infranchissables et, dans ces cas-là, le monte-escalier est vraiment la meilleure solution.

Le monte-escalier peut-il s’adapter à tous les types d’escaliers et/ou d’habitations ?

Le monte-escaliers se décline dans de nombreux modèles ainsi il peut s’installer dans toutes les demeures, mais parfois il est nécessaire de la concevoir sur-mesure quand les escaliers de la maison sont un peu atypiques, très en pente ou très étroits.
Dans ce second cas, il conviendra de compter sur un professionnel fabricant et forcément le coût sera plus élevé qu’un escaler traditionnel. N’hésitez donc pas à demander des devis de monte-escalier à plusieurs fabricants.
Si on parle de monte-escalier il convient aussi de parler de consommation d’énergie et pour cela il faut savoir qu’on estime la consommation à celle d’une ampoule standard soit 50 W, le monte-escalier dispose d’une batterie pour les éventuelles coupures de courant et ainsi ne jamais être bloqué, l’autonomie de la batterie permet entre 4 et 10 montées ou descentes.

La notion la plus importante lors de l’achat d’un monte-escalier est de vérifier qu’il respecte bien la norme NF et le marquage CE.

Le monte-escalier doit parfois s’adapter à des handicaps particuliers, généralement les dispositifs conformes sont disponibles pour adapter ainsi le matériel au handicap de la personne, cependant il faut là encore être vigilant car certains marchands proposent ces options ne sont pas forcément aptes à faire le produit ensuite, donc prendre toutes les informations avant l’achat. Il est recommandé de faire venir plusieurs professionnels pour récupérer différents devis et pouvoir comparer ensuite les options et les matériels proposés.

Les professionnels vérifient par ailleurs les murs du logement pour s’assurer que ceux-ci ne sont pas vétustes, il est impératif que les murs ne soient pas humides ou fragilisés pour prévoir l’installation d’un monte-escalier.

Parmi les marques réputées vous trouverez les produits Stannah qui est parmi les leaders mondiaux, il y a aussi les dispositifs ThyssenKrupp Encasa un très bon concurrent également, Otolift est une marque qui sait se démarquer par ses innovations technologiques tout comme la marque Acorn.
Ainsi, vous pouvez vérifier si dans votre région vous avez un revendeur pour ces marques.

Les différents modèles de monte-escalier

Le devis reste nécessaire comme nous l’avons vu préalablement vu, la configuration du logement est essentielle. Par ailleurs, pour un monte-escalier il faut aussi se soucier des murs, de la hauteur du plafond et aussi de la hauteur des marches de l’escalier existant, mais généralement les professionnels disposent toujours de la solution.

Parmi les modèles les plus courants, on trouve en premier lieu le monte-escalier électrique qui propose un escalier monté sur rails, on l’appelle aussi siège élévateur, pour le coût d’un tel dispositif il faudra compter entre 3000 et 10 000 euros (pose comprise).

Dans le même concept on trouve aussi la chaise élévatrice mais les rails sont souvent fixés au plafond, le fauteuil est soutenu par des harnais et ce modèle est parmi les coûts les plus abordables, il faudra compter environ 2000 euros. Pour les fauteuils roulants on trouve le diable monte-escalier, c’est un dispositif transportable c’est un avantage, le prix est d’environ 6000 euros.
On trouve aussi les plateformes élévatrices pour fauteuil roulant, le concept est le même que pour le monte-escalier électrique, le coût est entre 4000 et 12000 euros.
Pour les personnes handicapées, le top du top est le fauteuil roulant monte-escalier monté sur chenilles et avec des capteurs pour franchir les obstacles, mais il faudra compter 10 000 euros au minimum.

Laissez un commentaire